HomeSearchSitemap

Izbornik

Biskupski ordinarijat

Biskupijske ustanove

Biskupije

Godina vjere

Svećenička godina

Pavlova godina

Službeni vjesnik

Direktorij

Međugorski fenomen

Hercegovački slučaj

KIUM

Adresar




 Linkovi











Vijest
Homélie de l'Evêque à Medjugorje
L'Evêque, 2000-07-01
Chers confirmands, chers fidèles,
 
Hier nous avons célebré la solennité du Sacré-Coeur de Jésus dans divers endroits de nos diocèses. Aujourd'hui, l'Eglise célèbre la mémoire liturgique du Coeur Immaculé de Marie. Cette fête avait lieu autrefois le 22 août (c'est la raison pour laquelle je rends grâces à Dieu car j'ai choisi cette date pour dire ma première Messe en 1969). Depuis plusieurs années cette fête est célébrée à juste titre le jour qui suit la solennité du Sacré-Coeur de Jésus. La mémoire d'aujourd'hui nous amène à dire quelques mots à propos de la Bienheureuse Vierge Marie, qui a été comblée du Saint Esprit et à propos de son Coeur de Mère.
La Sainte Ecriture fait deux fois références au coeur de Marie:
1) Saint Luc écrit au sujet des événements qui entourent la naissance de Jésus: "Marie conservait toutes ces choses dans son coeur" (Lc 2,19).
2) Saint Luc écrit de nouveau, lorsque Jésus à l'age de 12 ans est recouvré dans le temple: "Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses dans son coeur" (Lc 2,51).
Cette réaction est véritablement humaine. Elle conservait toutes ces choses avec gratitude, à l'intérieur d'elle-meme, et elle y pensait avec amour dans son coeur de mère. Dans les deux cas, il ne s'agit pas suelement de "paroles" que Marie a entendues, mais bien plus, il s'agit selon l'expression grecque de "rhémata" qui signifie "paroles, faits ou nouvelles, enseigneument, événements, memoires". La Vierge conservait ces choses en son coeur comme elle l'aurait fait pour les mystères du Rosaire, elle les garde comme un trésor, elle loue et rend grâces à Dieu, tout en restant unie à ces mystères par la pensée et par le coeur. Marie ha parlé de ces événements lorsque Jésus a grandi. Elle a aussi entendu Jésus parler de ces événements, et elle a fait l'expérience du sens profonds de ces mêmes événements.
            L'évangile conteint d'autres passages où Marie parle, pose des questions ou bien prie. Par exemple dans l'évangile selon saint Matthieu ou celui selon saint Marc, on ne trouve pas de "paroles" dites directement par la Vierge. Dans l'évangile selon saint Luc ou selon saint Jean, au contraire, Marie s'exprime directement à plusieurs reprises: cinq ou six fois.
            1) A Nazareth la Vierge demande à l'Archange Saint Gabriel: "comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme?" Et lorsque l'Ange lui explique ave ses mots comment cela se réalisera, elle
2) accepta et dit: "Qu'il m'advienne selon ta parole" (Lc 1,38). Ces paroles de la Vierge, nous les catholiques, nous les disons trois fois par jour lorsque nous prions l'Angelus.
3) Le Magnificat est la prière de la Vierge Marie, elle est son action de grâce qui reprend les paroles d'Anne, la mère de Samuel, dans l'Ancien Testament: "Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur... Sa miséricorde s 'étend de générations en générations sur ceux qui le craignent" (Lc 1,46-56). Nous prêtres, les religieux ou les religieuses nous récitons cette prière tous les soirs lors des vêpres durant la liturgie des heures. De plus Marie s'adresse à Jésus à plusieurs reprises:
            4) Lorsque les parents de Jésus retrouvèrent Jésus dans le temple, Marie dit alors: "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Vois! Ton père et moi, nous te cherchons angoissés" (Lc 2,48), qui est la lecture de l'Evangile d'aujourd'hui;
            5) et au débout de la vie publique de Jésus, à Cana en Galilée, au cour d'un mariage, la Vierge Marie dit alors: "Il n'ont plus de vin" (Jn 2,3), et après cela elle dit:
6) "Faites tout ce qui'il vous dira" (Jn 2,5). Des choses semblables ont pu se produir dans les événements ulterieurs.
A propos des paroles, questions, réponses ou prières de Marie ou bien au sujet des autres passages où elle est présentée comme la Vierge ou la Mère de Dieu, de nombreux ouvrages théologiques ont été écrits; d'innombrables conférences se sont tenues sur le même sujet, et de nombreuses thèses de doctorat en mariologie furent defendues. Ces paroles bibliques sont le fondement de notre foi et constituent le rapport que nous avons à Marie en tant que Mère de Jésus et exemple de "croyant en Dieu".
Marie est l'exemple et le guide de notre foi. Nous aimons et méditons les paroles de Marie puisque c'est la miséricorde de Dieu qui se manifeste et qui s'étend sur ceux qui le craignent, sur ceux qui ont le sens de la crainte de Dieu et de ses commandements. Chers Confirmands, souvenez-vous de prier aujourd'hui et toujours pour obtenir le don de Crainte de Dieu qui nous est donné par le Saint Esprit!
Si quelqu'un garde cela présent à l'esprit et comprend que Marie dans les Ecritures est une Vierge humble et silentieuse, mais aussi une Mère prudente et soucieuse du bien, qui médite tous ces événements dans son coeur et en parle peu, alors ce croyant véritable ne peut que s'étonner du fait que, ici même à Medjugorje pendant à peu près vingt ans, Marie serait prétendument "apparue" aux soi-disant "voyants" chaque jour pendant cinque, dix ou quinze minutes; qu'elle aurait remis des prétendus "messages" ou "dix secrets"; dont il n'est pas prouvé qu'ils fussent au nombre de dix, puisque selon les protagonistes ce nombre aurait varié!
Est-ce que cela signifie que ces prétendues "apparitions" ait eu lieu 6.940 fois (19 années multipliées par 365 ou 366 jours)? Et d'une manière constante, chaque jour, elle aurait "parlé" et une fois par mois seulement elle aurait delivré un "message", et remercié les prétendus "voyants" d'avoir répondu à son appel? Et ceci dure depuis à peu près vingt ans, et pourrait encore avoir lieu pendant dix ou vingt ans?
La déclaration officielle de l'Eglise, comprenant celle de l'Evêque Diocèsain et celle de la Conférence des Evêques, n'a pas reconnu une seule de ces apparitions comme "authentique". l'Eglise a donc declaré qui'il est impossible d'affirmer que ces événements puissent être en lien avec des "apparitons surnaturelles". C'est pourquoi j'ai écris d'une manière claire et décisive au pasteur local le 14 février 1998: "c'est pourquoi aucun local appartenant à la paroisse ne doit être utilisé pour les prétendues, présumées et imaginaires apparitions qui n'ont jamais été reconnues par l'Eglise Catholique et encore moins acceptées". Le pasteur a obéi. C'est pourquoi je déclare, en conscience, en tant qu'Evêque et Ordinaire du lieu, qu'aucune de ces prétendues apparitions ou soi-disant messages peuvent me convaincre d'un éventuel caractère surnaturel. Les messages de paix et de grâces, concernant le jeûne ou la prière, les messages de charité ou la necessité de faire pénitence sont d'ailleurs contenus dans la révélation biblique et dans l'enseignement de l'Eglise. 
Et qu'est-ce à dire des prétendus "fruits spirituels"? Chers fidèles, dans n'importe quelle église où vous entrez pour prier Dieu avec foi, si vous vous confessez, si vous vous repentez de vos péchés et si vous recevez la Sainte Communion alors vous recevrez des fruit spirituels. Les confirmands reçoivent les sept dons du Saint Esprit, non parce qui'ils sont à Medjugorje, ou à Mostar, ou à Rome, mais parce que le sacrament de confirmation est conféré par un ministre de l'Eglise qui en a le pouvoir. Personne ne peut dire qu'un tel sacrament, légitimement reçu, ne porte pas de fruits spirituels. Partout où le Saint Esprit agit, il y a des fruits spirituels!
L'Eglise Catholique, dans sa mission d'enseignement et de maintien de la vérité du salut n'est pas influencée par un petit ou un grand nombre de peuples ou de nations en prèsence. En revanche l'Eglise maintient que, selon ce que Dieu a revelé de lui même, Marie...
est l'immaculée conception,
est la Mère de Dieu, et selon le dessein de Dieu, elle a conçu du Saint Esprit et mis au monde notre Sauveur Jésus Christ, le Fils de Dieu, la Deuxième Personne de la SaiteTrinité,
elle est toujours Vierge,
elle a été assomptée au ciel, corps et ame.
L'Eglise maintient et croit que la Bienheureuse Vierge Marie peut apparaître et qu'elle est apparue à differents moments dans l'histoire, et qu'actuelment il n'y a aucune preuve ni aucun argument convaincant pour qu'elle soit apparue d'une manière surnaturelle à Medjugorje.

Nous tous ici présents, vous chers confirmands et nous fidèles, nous devons prier la Bienheurueuse Vierge Marie, la Mère de Jésus et notre Mère spirituelle, pour que par son Coeur Immaculé, elle intèrcede pour nous auprès du Père et par sa sollicitude maternelle, elle nous garde, elle protège notre paroisse, notre diocèse et le monde entier.

   

Kontaktirajte nas


Biskupski ordinarijat Mostar

adresa:
   Nadbiskupa Čule bb. pp. 54,
   88000 Mostar
tel.:   036/334-050
fax:   036/334-080
e.mail: cbismo@gmail.com


Galerija

pogledajte foto,
audio i video
zapise u našoj galeriji

Karta župa

na interaktivnoj
karti možete vidjeti
župe u našim biskupijama

Službeni vjesnik

ovdje možete preuzeti
Službeni vjesnik
u .pdf formatu